Jacques Trouvé, chercheur

Dessiner, peindre (chaque jour si possible)

 

Des humains, des « Terrons », habitants de la terre !

Assez souvent sans modèle.
Ou alors d'aprés des photos anciennes, des photos de famille glanées aux puces.

Au pinceau, avec du noir mat acrylique, ou au porte plume avec une sergent-major ou une gauloise, sur du carton brun, sur du kraft,
sur des registres anciens ou sur l'intérieur de cartons à dessin.

Je travaille vite.

Je garde les premiers jets, plus directs, spontanés, sans artifices, nus, plus sincères.

J'essaie d'accepter mes maladresses.

 

Bissière disait : " Je fais des tableaux comme un pommier fait des pommes "

Ça me va.

 

Aussi des collages. Des photos. Par le passé, j’ai fait des gravures, des lithographies.

 

J’aime écrire.

L’art postable.

Et le théâtre.

 

 

Le Musée des Oxydes, la petite Galerie d’Art piéton, 

La biographie du Danceur de Vacarme, les Terrons, 

Mauvaise nouvelle… 

 

Je collectionne/je collectionnais : les plumes écrire), les buvards (usagés), les tickets, les listes de commissions (trouvées par terre), les sables, les rapporteurs, les négatifs photographiques, les photos où l’on voit l’ombre du photographe, les cent premiers livres de poche, les quarante-cinq tours avec quatre chansons, les visionneuses stéréoscopiques, les batteurs à œufs mécaniques, les collections… 

 

PS : je cherche un escargot sénestre…

Vidéo tournée à l'occasion de l'expo "noces de carton"
au Centre Culturel Bellegarde à Toulouse du 5 au 28 septembre 2012

 

 

"Raconte pas ta vie"
Jacques Prévert.